Ma barre de navigation


https://alexbouquineenprada.blogspot.fr/search/label/presentation http://alexbouquineenprada.blogspot.fr/search/label/indexauteurs https://alexbouquineenprada.blogspot.fr/search/label/coupdecoeur https://alexbouquineenprada.blogspot.fr/search/label/actualitt%C3%A9 alexbouquineenprada@gmail.com

mercredi 6 septembre 2017

Le secret du quai 13, Eva Ibbotson

http://alexbouquineenprada.blogspot.fr/2017/09/le-secret-du-quai-13-eva-ibbotson.html
Auteur : Eva Ibbotson
Editeur : Albin Michel Jeunesse
Date de parution : 4 mai 2005
Nombre de pages : 234

Ce que l'éditeur vous en dit : 

Dans la gare de King's Cross, sous le quai numéro 13, existe un tunnel secret qui ne s'ouvre que tous les neuf ans pendant neuf jours. Il relie Londres à une île mystérieuse appelée le Pays des Brumes soudaines. Aujourd'hui, alors que les portes du tunnel rouvrent enfin, quatre créatures envoyées par le roi et la reine de l'île surgissent dans les rues de Londres : un ogre, un vieux magicien, une Fée et une apprentie sorcière. Leur mission ? Retrouver le jeune prince de leur royaume, kidnappé il y a neuf ans par une certaine Mme Trottell... 



Et moi, qu'est-ce que je peux rajouter ? 

Après m’être rendue compte que Le train perdu et autres histoires mystérieuses ne rentrait pas dans la catégorie Féérique Citrouille, j’ai décidé de jeter mon dévolu sur ce petit livre jeunesse ayant fait l’objet de chaudes recommandations. Et grand bien m’en a pris parce que cette lecture a rendu hommage à ce fabuleux Pumpkin Autumn Challenge !

Le secret du quai 13 est un conte fantasque et attachant. Si je vous parle d’un passage secret dissimulé dans la gare de King’s Cross qui conduit dans un monde mystérieux peuplé d’êtres magiques, est-ce que ça vous évoque quelque chose ? Je pense que oui, et c’est tout à fait normal. J.K Rowling se serait apparemment inspirée de ce roman pour poser les bases de son univers. Et ça se ressent ! On y retrouve la même bonhomie, ce même ton piquant qui servent une narration enfantine très intelligente. Les leçons de vies distillées sont pleines de bon sens et bien dosées. Ce petit livre met en scène des personnages attachants et hauts en couleur qui ne sont pas sans faire écho à une autre galerie d’êtres de papier avec lesquels bon nombre de lecteurs ont grandi. Un géant au grand cœur, un vieux sorcier puissant et sage, un énorme enfant unique colérique, ingrat et capricieux gâté au delà des mots par ses parents, et un frêle garçonnet contraint de dormir dans un cagibi sans fenêtre. Ça ne vous rappelle pas quelque chose ?

La narration est peut-être cousue de fil blanc pour l’oeil d’un lecteur averti, mais l’humour est tellement délectable qu’on ne boude pas son plaisir. L’autrice glisse quelques critiques de notre société très bien senties : mise à l’écart des personnes d’un certain âge, la quasi déification de la technologie, les ignobles méthodes d’élevage, la guerre et l’écologie. De nombreux sujets y passent, l’air de rien et je dis bravo ! Interroger et divertir : le cocktail parfait qui fait le charme et l’intérêt de la littérature jeunesse. Si vous arrivez à mettre la main dessus, lancez vous pour nourrir votre âme d’enfant !

J’espère que cette chronique vous a plu, n’hésitez pas à me dire si vous connaissez ce roman, et quels souvenirs vous en gardez. En attendant, je vous souhaite de merveilleuses rencontres de papier et je vous dis à très vite. 



2 commentaires:

  1. Oh, je ne connaissais pas ce livre ! Mais je dois avouer qu'avec ta chronique, je sens que ma wish-list va encore grossir ^^

    J'aime ce genre d'histoires, elles réchauffent toujours le coeur. Je te fais plein de bisous Alex, à bientôt !

    Sue-Ricette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement c'est un très chouette roman jeunesse ! Si tu as l'occasion, donne-lui sa chance ;)
      A très vite, des bises.

      Supprimer